L'Industrie du tourisme en Afrique de l'est a perdu des recettes estimées à 44,8 milliards de dollars en 2020 (EABC)

Rédigé le 03/05/2021
MAP


Nairobi - La pandémie du Covid-19 a fait perdre à l'industrie du tourisme en Afrique de l'est des recettes à hauteur de 4 800 milliards de shillings (44,8 milliards de dollars) en 2020, selon les estimations de "l'East African Business Council" (EABC).

Le tourisme, qui a contribué en moyenne à hauteur de 9,5% au PIB de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) en 2019 et à 17,2% en moyenne aux exportations totales de ce bloc régional, est l'un des secteurs les plus affectés par la pandémie. Des réduction massives étant enregistrées aux niveaux des arrivées de touristes internationaux, des recettes, des emplois, des visiteurs des parcs et des taux d'occupation des hôtels, souligne l'EABC dans un rapport relayé dimanche par les médias kényans.

Environ 4,2 millions de touristes étrangers n'ayant pas pu se rendre vers leurs destinations préférées dans la région en mars dernier, note la même source qui souligne que les acteurs du tourisme de la région de l'Afrique de l'Est ont élaboré un programme visant améliorer les affaires dans ce secteur vital pour l'économie de la région. Réunis samedi lors d'un webinaire validant une étude sur l'évaluation de l'impact de la pandémie Covid-19 sur l'industrie du tourisme et de l'hôtellerie dans la CAE, les acteurs du tourisme ont recommandé la classification de l'industrie comme un service essentiel, en soutenant que le secteur est un important employeur et consommateur de produits agricoles.

Ils ont aussi appelé à la relance des efforts conjoints de marketing touristique régional, au déploiement rapide de la vaccination anti Covid-19 en Afrique de l'Est, à l'élaboration par les gouvernements des pays de la CAE de plans de relance destinés à repenser et à redéfinir les produits touristiques en tirant parti des technologies numériques dans le marketing et la promotion du tourisme.

"Adopter une approche coordonnée au niveau de la CAE pour la relance du secteur du tourisme en commercialisant la région comme une destination touristique unique, ouvrir le ciel de la région, déployer des campagnes de vaccination à l'échelle nationale et la reconnaissance mutuelle des certificats de test COVID-19 dans la région, sont autant d'actions prioritaires à prendre", a souligné Dennis Karera, vice-président de l'EABC.