Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 24/03/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 24 mars :

Sénégal-Industrie

L'embellie de la production industrielle du Sénégal, entamée depuis le mois de septembre 2020, s'est poursuivie au terme du mois de janvier 2021, selon les données établies par l’Agence Nationale de la Statistique et de la démographie (ANSD).

Cette production s’est rehaussée de 9,2% par rapport à son niveau du même mois de 2020, mais elle est toutefois encore très en-deçà de sa performance des mois d’octobre et de novembre 2020 avec des progressions record, se situant respectivement de 14% et 16,1%.

Selon l’ANSD, l’évolution du mois de janvier est attribuable à « la performance notée dans les industries extractives, manufacturières, et de production d’eau et d’électricité ».

Mali-BM-Financement

La République du Mali et la Banque Mondiale ont procédé, mardi, à la signature d’un accord de financement du Projet dénommé Amélioration de la qualité et des résultats de l’éducation pour tous (MIQRA), d’une enveloppe de 140,70 millions USD.

Cet accord contribuera à la mise en œuvre du Programme Décennal de Développement de l’Education phase II (PRODEC II) et des mesures de riposte du secteur de l’éducation à la pandémie du COVID-19, rapporte le site +Financialafrik.com+.

Nigeria-dette

Au 31 décembre 2020, la dette totale du Nigéria est ressortie à 32 915 milliards de nairas, soit 86,57 milliards dollars ou encore 47 665 milliards FCFA, selon les données récemment publiées par le bureau de gestion de la dette (DMO) du pays.

Cette enveloppe qui englobe la dette du gouvernement fédéral du Nigéria, celle des 36 États du pays et du territoire de la capitale fédérale (Abuja), est constitué à 38,60% de dette extérieure et à 61,40% de dette intérieure.

Bénin-notation

Moody's a relevé, ce 9 mars 2021, la notation financière de l'Etat béninois en la faisant passer de B2 avec perspective positive à B1 avec perspective stable dans la catégorie hautement spéculative.

Cette évaluation de l'agence de notation financière de renom est un véritable satisfecit pour le gouvernement béninois qui vient ainsi de voir la notation souveraine du pays s'améliorer.

Cette appréciation repose sur l'analyse de plusieurs facteurs. Le premier facteur justifiant la décision de Moody's de relever la note d'émetteur à long terme du Bénin à B1 est motivé par de solides résultats en matière d'assainissement des finances publiques et d'amélioration de la structure de la dette publique.

Kenya-transport aérien

Kenya Airways (KQ) a perdu 36,2 milliards de shillings kényans (environ 329,6 millions de dollars) au cours de l'exercice financier clos le 31 décembre 2020, a annoncé la compagnie parapublique dans un communiqué.

Cette perte due à la pandémie Covid-19 est la plus importante de l’histoire de la compagnie. Elle représente pratiquement le triple de celle enregistrée en 2019 (13 milliards de shillings ou 112 millions de dollars).

Ethiopie-Mobile Money

La plateforme éthiopienne de paiement numérique ArifPay vient d'obtenir son tout premier investissement, alors qu’elle se prépare à lancer officiellement ses activités dans le pays.

Le financement d’un montant de 3,5 millions USD a été apporté par un groupe de 31 investisseurs providentiels. La fintech qui n’attend plus que sa licence d’opérateur de paiement auprès de la Banque centrale du pays prévoit de déployer d’ici avril prochain, sa plateforme facilitant les transactions financières et le règlement des factures et impôts dans le pays.

C’est à la suite d’une directive rendue publique au cours du troisième trimestre 2020 que la Banque centrale d’Ethiopie a décidé d’autoriser les fintech à proposer des services de paiement numérique et services connexes en Ethiopie. Cette activité était pendant de nombreuses années réservée exclusivement aux banques.

Tanzanie-Déchets électroniques

La société SGS Tanzania Superintendence a fait annuler l’attribution à Ms Bureau Veritas Tanzania Limited du marché de gestion nationale des déchets électroniques.

La décision fait suite à sa plainte introduite en janvier 2021 auprès de l’Autorité de recours en matière de marchés publics (PPAA). Le processus d’attribution du marché de 29 milliards de shillings tanzaniens (12,5 millions USD) doit être repris.

Dans sa plainte, SGS Tanzania Superintendence, qui contestait les résultats de l'appel d'offres désignant Ms Bureau Veritas Tanzania comme vainqueur, avait accusé l’Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA) de violations de la procédure et dénonçait des irrégularités. Après examen de la plainte, la PPAA lui a donné gain de cause.

Angola-Privatisation

La Société nationale angolaise des carburants (Sonangol) a prévu, dans le cadre du programme de privatisation, la vente, cette année, de 20 % de sa participation à la raffinerie de pétrole de la Côte d'Ivoire.

Ce désinvestissement dans la "Société Ivoirienne de Raffinage (SIR), S.A", figure sur la liste des plus de 50 actifs et participations de Sonangol en Angola et à l’étranger à céder d’ici 2022, a indiqué la compagnie angolaise dans un communiqué.

Outre la Côte d’Ivoire, Sonangol vendra également son capital détenu dans les compagnies China Sonangol International Limited et China International Holding (CSIH), toutes deux basées à Hong Kong, avec une participation de 30% chacune, précise-t-on.

Afrique du Sud-Inflation

Les prix de l’essence en Afrique du Sud, qui ont grimpé à leur plus haut niveau depuis l’épidémie de Covid-19, n’annoncent pas le début de pressions inflationnistes qui pourraient forcer la Banque de réserve à relever les taux d’intérêt compte tenu de la faiblesse de l’économie, ont déclaré des économistes.

Le prix de détail de l'essence, qui a grimpé de 13% depuis le début de 2021 et est en hausse de 33% par rapport à son creux post-verrouillage en mai 2020, a augmenté de 65 c/ litre à 16,32 Rand.