Bulletin économique du Maghreb

Rédigé le 30/03/2021
MAP


Tunis - Le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat, Habib Ammar s’est entretenu, lundi, avec nombre de tours opérateurs français à savoir "Mondial Tourisme", "Voyamar", "Groupe Karavel" et "FTI" dans le cadre d’une série d’entretiens avec les acteurs touristiques mondiaux, afin de relancer l’activité touristique vers la destination Tunisie durant la prochaine saison.

Les entretiens ont également, été l’occasion de discuter de la situation sanitaire en France et en Tunisie. L’accent a été mis sur l’importance des campagnes de vaccination pour améliorer les indicateurs sanitaires et favoriser la reprise de l'activité touristique dans de bonnes conditions.

Ils ont par ailleurs, porté sur les perspectives de l’activité touristique en 2022 qui marquera le début d’une reprise effective du tourisme mondial.

-. Les investissements déclarés dans le secteur industriel en Tunisie ont atteint, durant les deux premiers mois 2021, le montant de 241,4 MD (1 euro = 3,28 dinars), contre 309 MD durant la même période de l'année écoulée, enregistrant ainsi une baisse de 21,9%.

Selon un bulletin de conjoncture publié par l'Agence tunisienne de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (APII), le nombre de projets déclarés a atteint 561 au cours des deux premiers mois 2021, contre 720 lors des deux premiers mois 2020, enregistrant ainsi une chute de 22,1%.

Ces projets permettront la création de 6.853 postes d'emplois, contre 9.200 postes d'emplois durant les deux premiers mois 2020, soit une baisse de 25,5%. D'après l'APII, le secteur des industries du cuir et de la chaussure a connu une hausse de 533 % en matière d'investissements déclarés, suivi des secteurs du textile et de l'habillement (127,9%) et des industries agroalimentaires (+33%).

En revanche, des secteurs comme les industries chimiques, les industries diverses, les industries mécaniques ou encore les industries des matériaux de construction, de la céramique et du verre ont enregistré, respectivement, une baisse de 79,1%, 68 %, 52,8 % et 51,8% .

D'après le document, 57 % des investissements déclarés durant les deux premiers mois de l'année 2021, sont dans le cadre des projets d'extension et de renouvellement de matériel.

Ainsi, les investissements déclarés dans le cadre des projets de création sont passés de 182,4 MD durant les deux premiers mois de l'année 2020 à 103,7 MD, durant la même période de 2020, soit une baisse de 43,1%.

S'agissant des investissements déclarés par régime, les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une baisse de 8.3% passant de 85,3 MD à 78,2 MD, pendant les deux premiers mois de l'année 2021.

De même, les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une baisse de 27 %, en passant de 223,7 MD à 163,2 MD, au cours des deux premiers mois de l'année 2021.

-. Le Salon International de l'Agriculture Biologique et de l'Agroalimentaire se tiendra du 1er au 3 avril à Tunis avec la participation de 100 exposants tunisiens.

Le Salon, qui sera organisé à l'initiative de l’IFE TUNISIA, en partenariat avec l’Union Nationale des Opérateurs de la filière Bio (UNObio) et la Direction Générale de l’Agriculture Biologique (DGAB), mettra l’accent cette année sur les produits issus de l’Agriculture Biologique et s’ouvrira à tous les professionnels de la filière BIO en Tunisie, allant des agriculteurs, aux transformateurs, industriels, artisans et distributeurs.

Rendez-vous de référence pour les consommateurs éco-responsables et défenseurs du Développement Durable, le BIO-EXPO sera également une occasion pour se projeter vers l’avenir d’un secteur fort prometteur en dépit du contexte exceptionnel actuel.

En marge du salon, plusieurs thématiques seront débattues par des spécialistes et professionnels tunisiens. Les conférences, qui seront diffusées online sur les pages des réseaux sociaux de l’événement, porteront sur plusieurs thèmes, dont le mode de production biologique, la certification, la cosmétique bio, le commerce équitable, le recyclage et bien d’autres sujets en rapport avec un mode de développement et de vie durable.

Alger, La justice algérienne a instruit, jusqu'au 21 mars, pas moins de 835 affaires de détournement de biens publics, qui ont mené à l’annulation de centaines de concessions.

Ainsi, selon un communiqué du ministère algérien de la Justice, ces affaires ont permis la récupération de quelque 19 millions de mètres carrés de terrain, sur la base d’actions intentées par le ministère des Finances.

Les jugements prononcés par la justice portent notamment sur l’annulation des contrats de concession et la récupération des biens publics. En cause, la "non réalisation d’aucun projet dans les délais impartis par la loi, en sus de la non prise de mesures administratives pour les entamer ou procéder à la cession du droit de concession".