Le Parlement panafricain annonce la suspension de la quatrième session ordinaire de sa cinquième législature

Rédigé le 02/06/2021
MAP


Johannesburg - Le Parlement panafricain (PAP) a annoncé, mardi soir, la suspension sine die des travaux de la quatrième session ordinaire de sa cinquième législature.

«Le Secrétaire général du Parlement panafricain, M. Vipya Harawa, a suspendu sine die les travaux de la quatrième session ordinaire de la cinquième législature de l'institution», a indiqué le PAP dans un communiqué parvenu à la MAP.

Il a précisé que cette suspension «fait suite à des désaccords et des perturbations survenus lors de la Plénière tenue les 31 mai et 1er juin 2021 en vue d'élire le président et les vice-présidents de son Bureau».

Les élections, qui étaient déjà prévues pour jeudi dernier, ont été reportées au lundi 31 mai suite à la détection d'un cas de Covid-19, selon le PAP.

Le Parlement panafricain a ouvert les travaux de la quatrième session ordinaire de sa cinquième législature, le 24 mai, en présence de délégations parlementaires des pays africains, dont celle du Maroc.

Le PAP, qui est l'un des organes de l'Union africaine, est composé de cinq membres par État-membre ayant ratifié le protocole qui l'établit, dont au moins une femme par État membre.

Le Parlement, qui ne s'était pas réuni depuis octobre 2019 en raison de la pandémie du Covid-19, tient au moins deux sessions ordinaires pendant une période de douze mois