Bulletin de l'écologie de l'Afrique

Rédigé le 03/06/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du jeudi 03 juin :

Gabon :

-- Dans le cadre du démarrage de la Semaine Nationale de l'Environnement célébrée du 1er au 6 juin, le ministère des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat et du Plan d’Affectation des terres a lancé, mardi à Libreville, un atelier de sensibilisation sur le régime juridique des installations classées pour la protection de l’environnement.

Organisé sur deux jours, cet atelier est axés sur le renforcement de capacités et s’assigne pour objectifs de rappeler aux acteurs concernés les enjeux associés à la gestion concertée des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) et de présenter la réforme juridique envisagée par l’administration.

Afrique du Sud :

-- Les émissions de gaz à effet de serre de l'Afrique du Sud représentent 1,1% des émissions mondiales, alors que la part du pays dans le produit intérieur brut (PIB) mondial n’était que de 0,6%, selon une étude de l’Université du Cap.

«La part du charbon dans l'électricité et l'intensité en carbone du mix énergétique restent élevées en Afrique du Sud», révèle le rapport, soulignant la nécessité d'accélérer les efforts pour décarboner le mix énergétique, grâce à des mesures telles que l'efficacité énergétique, l'expansion des ressources renouvelables, l'électrification, ainsi que l'utilisation des technologies de capture du carbone.

Actuellement, le secteur de l’énergie est responsable de près de 80% des émissions de gaz à effet de serre de l’Afrique du Sud. Dans un effort pour atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050, le gouvernement a présenté le Plan des ressources intégrées 2019, le plan directeur énergétique de l'Afrique du Sud, qui promeut un mix énergétique diversifié comprenant le charbon, les énergies renouvelables et le nucléaire.

Cependant, le pays dépendra toujours principalement du charbon, selon le plan qui stipule que les anciennes centrales à charbon seront progressivement mises hors service, avec 10.500 mégawatts qui devraient être déclassés d'ici 2030