Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 03/06/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 3 juin :

Sénégal-Economie-pêche

Plus de 60.000 tonnes de poissons, représentant une valeur commerciale estimée à près 14 milliards de francs CFA, soit plus de 21 millions d'euros, sont débarquées chaque année dans le département de Saint-Louis (nord), a révélé mercredi l’adjoint au préfet dudit département, Ndioro Sarr.

’’Le département de Saint-Louis joue un rôle important dans l’économie halieutique nationale. Il fournit environ plus de 60 000 tonnes de poissons pour une valeur commerciale estimée à près de 14 milliards de francs CFA’’, a-t-elle notamment dit à l’ouverture des travaux d’un atelier d’information et de sensibilisation sur les directives volontaires de la FAO pour une pêche artisanale durable.

Gabon-FMI

Le Gabon devrait obtenir d'ici au 15 juillet prochain un nouveau coup de pouce de la part du Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre du programme de facilité élargie de crédit pour la période 2021-2023, rapporte la presse locale.

La mission du Fonds monétaire international au Gabon qui devrait s’achever en toute fin de semaine ou, au plus tard, en début de semaine prochaine, est satisfaite de la gestion par le pays de la crise contre la Covid-19, explique la même source.

Côte d'Ivoire-BAD-Assemblées

Les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront du 23 au 25 juin en visioconférence sous le thème "Renforcer la résilience des économies en Afrique après le Covid-19".

Les Assemblées serviront de plateforme aux gouverneurs de la Banque pour partager leurs expériences dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 et les mesures politiques prises pour reconstruire les économies et assurer les moyens de subsistance, rapporte un communiqué de la BAD.

Il s'agira de la 56e Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque africaine de développement et de la 47e Assemblée annuelle du Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la Banque. Les gouverneurs de la BAD sont issus des 54 pays africains et de 27 pays membres non régionaux.

Côte d'Ivoire-Emploi

Le salaire moyen mensuel en Côte d'Ivoire a été évalué à 107 748 FCFA en 2019, selon des données statistiques officielles.

Ce revenu moyen donne une vue sur la disparité salariale dans un pays où les salaires les plus hauts atteignent plus de 2 millions et où le Smig est fixé à 60 000 FCFA. Egalement, les entreprises agricoles, les plus gros employeurs avec une grande majorité d'ouvriers, offrent un salarial minimal agricole (Smag) de 36 000 FCFA.

Djibouti-BM-Financement

Un accord de financement additionnel d'un montant de 15 millions dollars entre la République de Djibouti et la Banque Mondiale a été ratifié mardi en Conseil des ministres.

Ce financement additionnel a pour objectif d’élargir les transferts monétaires avec 2500 ménages à Djibouti-ville et la couverture totale des bénéficiaires sera de 7500 ménages pour l’ensemble du territoire, selon l’agence djiboutienne d’information ADI.

Ce financement « jouera un rôle clé en soutenant les efforts de Djibouti en matière d’atténuation des impacts sur la croissance, de réduction de la pauvreté et de protection de la population la plus vulnérable dans la capitale et les régions», souligne-t-on.

Zambie-FMI-Dette

Les défis de la dette de la Zambie et ses arriérés intérieurs sont des facteurs qui rendent difficile la conclusion d'un accord de financement avec le pays, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI).

«Le principal défi à relever pour faire avancer les négociations avec le FMI consiste en la mise en œuvre des réformes requises pour faire face à l'énorme déficit budgétaire», a indiqué le porte-parole de l'institution de Bretton Woods, Gerry Rice.

Il a souligné également que le gouvernement zambien est appelé à «augmenter ses recettes pour fournir l'espace budgétaire nécessaire pour atteindre ses objectifs de développement, renforcer la transparence de la dette et des dépenses et mettre un terme à l'accroissement des arriérés intérieurs».

La Zambie est devenue le premier pays africain à être en défaut de paiement à cause des répercussions économiques de la pandémie de la Covid-19. Ce pays d'Afrique australe a manqué une échéance de paiement d'un montant de 42,5 millions de dollars sur l'une de ses euro-obligations.

Ouganda-FMI-Economie

Le FMI a annoncé être parvenu à un accord avec les autorités ougandaises sur un programme d'aide triennal d'un montant d'un milliard de dollars US destiné à soutenir l'économie ougandaise, a annoncé le Fonds dans un communiqué.

"L'économie ougandaise a été durement touchée par la pandémie de Covid-19 qui a érodé les moyens de subsistance des populations", a rappelé Amine Mati, qui a conduit récemment des missions virtuelles en Ouganda pour le FMI.

Il souligne en particulier que la croissance a diminué de moitié par rapport aux niveaux d'avant la crise et la pauvreté a augmenté, "annulant les gains de dix ans en matière de création de richesse et d'inclusion malgré les mesures de soutien introduites par les autorités".

Kenya-électricité

La société Kenya Electricity Generating a commencé à forer le premier puits géothermique pour la société Ethiopia Electric Power (EEP), mettant en branle la phase II du contrat de 7,6 milliards de shillings.

La société a jusqu'à présent foré 29 mètres contre un maximum possible de 3 000 mètres, renforçant ainsi l'ancrage de KenGen dans la Corne de l'Afrique en tant que leader de la production d'énergie géothermique.

Dans un communiqué publié mercredi, la directrice générale et PDG de KenGen, Rebecca Miano, a déclaré que l'exercice avait commencé le 29 mai 2021, au cours duquel la première section du trou avait été forée à 29 mètres en huit heures.