Le Maroc affirme sa position en faveur du dialogue inter-libyen pour surmonter tous les obstacles

Rédigé le 04/06/2021
Xinhua


Rabat - Le président de la Chambre des conseillers du Maroc, Hakim Benchemach, a affirmé la ferme position du Royaume en faveur du dialogue inter-libyen, et son engagement dans les efforts visant à surmonter tous les obstacles qui empêchent l'établissement d'une solution politique acceptée par toutes les parties, selon un communiqué de la Chambre publié jeudi.

Lors de sa rencontre, jeudi à Rabat, avec le président du Conseil suprême de l'Etat de Libye, Khaled Al-Mashri, le responsable marocain a déclaré que le Royaume était engagé et impliqué dans l'encouragement du dialogue entre les Libyens, afin de parvenir à un règlement politique définitif de la crise.Le Maroc considère qu'une solution politique consensuelle est la seule issue à la crise, a soulignéM.

Benchemach. Il a, dans ce sens, réitéré sa confiance que les Libyens parviendront à une solution finale qui satisfasse toutes les parties, d'une manière qui réponde aux aspirations du peuple libyen pour la sécurité, la stabilité et le développement, soulignant la disponibilité permanente du Maroc à contribuer à la réalisation des aspirations du peuple libyen à établir un Etat de droit. Pour sa part, M. Al-Mashri a salué le rôle efficace joué par le Maroc dans la recherche d'une solution politique consensuelle au dossier libyen, considérant que le rôle du Maroc a été déterminant pour rapprocher les points de vue des différentes parties et parvenir à un consensus qui ouvrirait la voie à un règlement politique définitif de la crise libyenne. Il a souligné que le Maroc a fourni les conditions appropriées pour que les parties libyennes parviennent à des arrangements importants, ce qui se reflète dans l'Accord de Skhirat signé le 17 décembre 2015, puis dans les dialogues tenus à Tanger et Bouznika, qui ont contribué à rapprocher les positions des différentes parties libyennes.

M. Al-Mashri a exprimé sa confiance et son optimisme quant au fait que tous les obstacles et problèmes qui existent encore seraient surmontés pour aller de l'avant vers la construction d'un État démocratique et unifié, notant que les élections prévues en Libye le 24 décembre 2021 vont consacrer la voie de la démocratie, du renforcement des institutions et de la stabilisation en Libye.