Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 09/06/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mercredi 9 juin :

Sénégal-Economie

Le Port Autonome de Dakar a réalisé 10,5 milliards de francs Cfa de bénéfice à la fin de l'exercice budgétaire 2020, a indiqué mardi, son directeur général, Ababacar Sédikh Bèye.

"Les états financiers arrêtés au 31 décembre 2020 et audités par les commissaires aux comptes dégagent un net bénéficiaire de plus de 10 milliards après paiement de plus de 3 milliards en impôts sur les sociétés", a-t-il dit à la sortie de l’Assemblée générale des actionnaires du Port Autonome de Dakar au cours de laquelle il a présenté les états financiers de l’entreprise.

Sénégal-Consommation

L’Indice harmonisé des prix à la consommation a enregistré en mai une hausse de 0, 3 %, a annoncé, mardi, l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Cette évolution est en lien avec le renchérissement du coût des services de transports (1,5%), des produits alimentaires et boissons non alcoolisées (0,4%), des articles d’habillement et chaussures (0,4%), indique l’agence dans sa note d’analyse de l’indice des prix à la consommation.

Cette augmentation s’inscrit également dans le sillage du relèvement des prix des biens et services de communication (0,3%) et des services de santé (0,2%), rapporte le document rendu public mardi.

Côte d'Ivoire-Hévéa

Le 1er Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc s'est ouvert, mardi à Abidjan, autour du thème "Affronter l’avenir : inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité" sous la présidence du premier ministre, Patrick Achi.

Cette rencontre de haut niveau, initiée par le groupe international d’étude sur le caoutchouc (IRSG), regroupera toute la chaîne de valeur mondiale du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique.

Elle est "un véritable cadre d’échange d’expériences et de compétences entre les experts du monde entier, sur l’avenir du caoutchouc dans les pays producteurs tout comme dans les pays consommateurs", selon le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Ethiopie-Or-Export

Les exportations de l'Or en Ethiopie ont totalisé 505 millions de dollars au cours des dix premiers mois de l’année budgétaire éthiopienne qui commence le 8 juillet de chaque année.

La quantité exportée a atteint au cours de la même période 6.785 kg d'or, selon des données du ministère éthiopien des mines et du pétrole, citées par des médias locaux.

Kenya-télécoms

L'opérateur de télécoms, Safaricom, a annoncé qu'il envisage d'annuler une dette de 1,5 milliard de shillings (14 millions de dollars US) due par les sociétés de télécommunications rivales Telkom et Airtel.

Les deux opérateurs doivent payer à Safaricom les frais de l’utilisation de son infrastructure, de co-localisastion et d’interconnexion pour les appels inter-réseaux.

Rwanda-Aéroports

La livraison de la phase 1 de l'aéroport international de Bugesera, dans l’est du Rwanda, initialement prévue pour fin 2020, puis en 2021, est désormais fixée à 2023, a révélé le ministre rwandais des Infrastructures, Claver Gatete.

Selon le responsable, le retard accusé par le chantier est dû, d’une part, aux modifications apportées au projet. D’autre part, les travaux ont connu un ralentissement en raison de la pandémie de Covid-19, qui a entraîné une réduction significative du nombre de travailleurs sur le site.

A l’en croire, la phase 1 du chantier, débutée en 2017, affiche un taux d’exécution de 40%. D’un coût de 418 millions de dollars US, cette étape portera la capacité à 7 millions de passagers par an (contre 1,7 million dans le plan initial). La seconde phase qui devrait commencer, d'ici 2032, permettra d’atteindre 14 millions de passagers par an.

Afrique du Sud-Fitch

La lenteur observée dans la campagne de vaccination en Afrique du Sud entraînera des risques pour l'économie qui pourraient persister jusqu'en 2022, a averti l'agence de notation Fitch Ratings.

"Le gouvernement a sécurisé suffisamment de doses pour vacciner la population adulte, mais la plupart n'arriveront que dans la seconde moitié de 2021", a déclaré l'Agence internationale, notant que "les retombées économiques de toute nouvelle vague seront ressenties moins que l'année dernière, mais elles pourraient encore peser sur les finances publiques".

Fitch a souligné ainsi que la croissance à moyen terme de l'économie sud-africaine restera faible à moins de 2%, ce qui constitue une contrainte majeure qui compliquera les démarches d'assainissement budgétaire, notamment à la lumière des réformes publiques très limitées et lentes mises en oeuvre dans le pays.

Relevant que cette faible croissance limiterait la capacité du gouvernement à contenir le ratio dette/PIB, Fitch a rappelé que la dette publique devrait passer de 82,5% du produit intérieur brut (PIB) au cours de l'exercice 2020/21 à 87,1% en 2022/23.