Revue de presse quotidienne

Rédigé le 17/06/2021
MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi: 

Le Matin :

• Le partenariat entre le Maroc et l'UE est crucial. Le partenariat entre le Maroc et l'Union européenne, riche et multidimensionnel et fondé sur des relations anciennes et profondes, a souligné le directeur général du Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) basé à Vienne, Michael Spindelegger. Ce partenariat est important et crucial pour parvenir à une situation migratoire équilibrée en Afrique du Nord et en Méditerranée, a affirmé cet ancien ministre autrichien des Affaires européennes et internationales dans une lettre adressée à l'ambassadeur du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane. Spindelegger a relevé que "le Maroc est un partenaire de longue date et vital pour l'ICMPD", se félicitant de la coopération avec le Royaume "dans les projets et le dialogue sur la migration".

• Une plateforme numérique de services juridiques et judiciaires à distance au profit des MRE jusqu'au 15 septembre. Une plateforme numérique offrant des services juridiques et judiciaires à distance au profit des Marocains résidant à l'étranger (MRE) a été mise en place par le ministère délégué chargé des MRE, devant couvrir la période allant du 15 juin au 15 septembre 2021. Cette plateforme, lancée mercredi à Rabat, a été initiée dans le cadre de la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure les MRE, en vue de préserver leurs intérêts et consolider leurs liens avec la Mère-Patrie, et intervient dans le sillage du chantier de la digitalisation des prestations offertes à cette catégorie, indique le ministère délégué dans un communiqué. Accessible à travers le lien "http://www.mdcmre.rdv.gov.ma", cette plateforme a été réalisée en collaboration avec le ministère de la Justice, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la présidence du Ministère public et l'Agence du développement digital (ADD), selon la même source.

L’Economiste :

• Projet de véhicules électriques à Eco-cité Zenata. La société d'aménagement Zenata - et Lydec ont signé récemment un partenariat. La convention porte sur le développement des infrastructures intelligentes de recharge des véhicules électriques. Ce projet pilote relève du programme Open Innovation Smart Z. Il intervient suite à un appel à candidature de la société d'aménagement Zenata avec le gestionnaire des Technopark (MITC) et la Caisse Centrale de Garantie. La filiale de la CDG et la Lydec ambitionnent d'anticiper les services de demain de l'Eco-cité Zenata, basée aux environs de Casablanca. Le projet met à contribution des startups lauréates du programme Open Innovation Smart Z.

• Grandes écoles françaises: Pour son centenaire, le Lycée Mohammed V se distingue. Les classes prépas du mythique Lycée Mohammed V de Casablanca décrochent cette année la première place, à l'échelle des prépas publiques, en termes de nombre d'élèves admissibles aux grandes écoles françaises. L'établissement, qui fête ses 100 ans, a enregistré 121 admissibilités, dont 3 à l'X, 14 pour les Mines-Ponts, 29 à CentraleSupélec et 75 au concours commun des instituts nationaux polytechniques (INP). Un résultat exceptionnel, sachant qu'il y a quelques années, le nombre d'admissibilités ne dépassait pas les 8 (2017-2018).

Aujourd’hui le Maroc :

• L’ONCF lance un dispositif spécial MRE. L’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé un plan spécial «MRE» avec des offres de trains renforcées et un tarif de bienvenue avantageux et ce, conformément aux Hautes Instructions Royales visant à faciliter le retour au pays des Marocains résidant à l’étranger (MRE). «Dès le mardi 15 juin, l’ONCF a renforcé son plan de transport par la programmation de trains spéciaux, notamment au départ des principaux points d’entrée des MRE, maritimes et aériens», indique l’Office mercredi dans un communiqué. Il s’agit d’une offre totalisant 21 trains par jour au départ de Tanger vers le Sud (Rabat, Casablanca et Marrakech) et vers l’Oriental (Fès, Nador et Oujda), en plus de la liaison au départ de l’aéro-port international Mohammed V vers Casablanca dont la desserte sera assurée par 10 trains avec une cadence de 2h couvrant toute la journée de 5h à 23h, précise-t-on de même source.

• Agrégation agricole : un nouveau cap franchi. Une nouvelle étape a été franchie dans le cadre de la mise en place des projets agricoles de nouvelle génération. En effet, les deux nouveaux arrêtés d’application de la loi 04-12 sur l’agrégation agricole relatifs aux modalités d’approbation et d’octroi des subventions aux projets d’agrégation viennent d’être publiés au B.O n°6990. Il s’agit de deux textes préparés par l’Agence pour le développement agricole (ADA) en concertation avec les différentes structures concernées du département de l’Agriculture et ce, sur la base des recommandations du séminaire national sur l’agrégation agricole organisé en 2018 à Marrakech. Ce nouveau dispositif réglementaire permettra la mise en place de projets d’agrégation agricole de nouvelle génération dans le cadre de la nouvelle stratégie «Génération Green 2020-2030», explique l’ADA dans un communiqué.

Maroc le Jour :

• La CEN-SAD accueille agréablement le lancement du projet de gazoduc Nigeria-Maroc. La Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) a agréablement accueilli la déclaration du Directeur Général de la Compagnie Nigériane de Pétrole (NNPC), Yusuf Usman, annonçant le lancement du projet de gazoduc devant relier le Nigeria au Maroc. Ce projet majeur, engagé par deux pays membres actifs de la CEN-SAD et qui profitera inéluctablement à plusieurs autres pays de la sous-région , s’insère dans la droite ligne de la vision de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et contribuera à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), tendant à l’accroissement de l’offre en gaz et électricité en Afrique, indique la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens dans un communiqué publié mercredi. La CEN-SAD tient à louer ce grand projet intégrateur et novateur qui reliera les côtes atlantiques à celles de la Méditerranée et qui symbolise la clairvoyance et la bonne gouvernance de deux pays africains, locomotives de la coopération sud-sud, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et de Son Excellence le Président Muhammadu Burari. • Nouveau modèle de développement: "un Maroc fort, c'est aussi une Afrique forte". Un Maroc fort de son Nouveau modèle de développement (NMD) est synonyme d’une Afrique forte, a affirmé, mardi, l'ambassadeur de la République de Côte d'Ivoire à Rabat, Idrissa Traoré. “Avec un Maroc fort, nous aurons certainement une Afrique forte”, a souligné le diplomate ivoirien dans une déclaration à la MAP, en marge de la présentation à Rabat par le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, des conclusions du rapport général relatif au NMD, à un parterre d'ambassadeurs et de membres du corps diplomatique accrédités au Maroc. La Côte d'Ivoire et l'Afrique en général sont intéressées par ce Nouveau modèle de développement, compte tenu des relations qui unissent le Royaume à des pays africains frères, a-t-il relevé.

Al Bayane :

• La Chine accorde une grande importance au nouveau modèle de développement au Maroc. La République populaire de Chine accorde une grande importance au rapport général sur le Nouveau Modèle de Développement (NMD) au Maroc, dans l'optique d’identifier de nouvelles opportunités de coopération bilatérale, a affirmé, mardi, l'ambassadeur chinois à Rabat, Li Changlin. "Nous avons même mobilisé des interprètes chinois opérant au Maroc pour réaliser la traduction de ce rapport", a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP en marge de la présentation à Rabat par le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, des conclusions dudit rapport à un parterre d'ambassadeurs et de membres du corps diplomatique accrédités au Maroc. Changlin a précisé que la traduction est presque achevée et qu’un exemplaire du rapport en langue chinoise sera, dans deux semaines, disponible à l'ambassade.

• Les atouts et perspectives du secteur des énergies renouvelables au Maroc mis en exergue en Italie. L'ambassadeur du Maroc en Italie, Youssef Balla, a mis en exergue les atouts du Royaume dans le domaine des énergies renouvelables, l'évolution dynamique de ce secteur et les perspectives de son développement, lors d'une réunion organisée par la Confédération des entreprises italiennes de la région Frioul-Vénétie Julienne " Confindustria Alto Adriatico" à Pordenone, au nord-est de l'Italie. Dans son intervention lors de cette rencontre organisée lundi soir sur le thème « Relance économique et transition écologique : le cas du Maroc », Balla a souligné les efforts déployés par le Royaume pour développer les énergies renouvelables, et les réalisations accomplies par le Maroc dans le domaine de l'efficacité énergétique, faisant remarquer que le Royaume a un objectif ambitieux, qui est de porter la part des énergies renouvelables à plus de 52% de son mixe énergétique à l’horizon 2030. L’Opinion : • Rabat : réouverture de la grande piscine. La grande piscine de Rabat, qui s'étend sur une superficie de 17.000 m2 sur la côte atlantique, au niveau du quartier Yaâcoub Al Mansour, a rouvert ses portes le 16 juin dernier après plus d'un an de fermeture. Selon le président du Forum des associations de l'enfance (Mountada Attoufoula), Abdelali Rami, la piscine sera ouverte à 50% de sa capacité d'accueil. Ainsi, « 2.500 personnes pourront y accéder, en application des recommandations du comité technique et scientifique chargé du suivi de la situation épidémiologique au Maroc », détaille-t-il sur son compte Facebook.

• Province de Khénifra: une belle récolte céréalière se profile. Une très bonne campagne céréalière se profile dans la province de Khénifra. Les perspectives sont prometteuses et les agriculteurs s'attendent à une récolte généreuse pour les trois principales céréales à paille: blé tendre, blé dur, orge. Les cultivateurs sont très optimistes pour cette campagne agricole qui s'est déroulée dans des conditions pour le moins favorables. Selon les premières estimations, la récolte céréalière devrait dépasser 1,7 million de quintaux lors de l’actuelle campagne agricole.Le rendement moyen devrait atteindre 15 quintaux par hectare pour le blé tendre, 14,05 qx/h pour le blé dur et 13,05 qx/h pour l’orge.

Libération:

• Sahara: le Sénégal affirme que l'initiative d’autonomie reste "le cadre approprié" pour une solution définitive. Le Sénégal a affirmé, devant le Comité des 24 des Nations-Unies, que l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc reste "le cadre approprié" pour une solution définitive au différend régional autour du Sahara marocain. "L’Initiative d’autonomie avancée proposée par le Maroc reste, pour ma délégation, le cadre approprié conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies et aux résolutions du Conseil de Sécurité et de l'Assemblée générale", a déclaré le représentant du Sénégal à la réunion du C24, qui tient sa session annuelle à New York du 14 au 25 juin. Le diplomate sénégalais a ajouté que l’initiative d’autonomie prend également en compte la question des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en application du droit international humanitaire comme reconnu dans les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité.

• Réouverture du ciel marocain : L’ONMT lance l’opération Welcome Back. A l'occasion de la réouverture du ciel marocain, l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a organisé, mardi à l’aéroport international Marrakech- Ménara, l’opération "Welcome Back" pour accueillir les premiers touristes et Marocains du monde qui viennent de regagner le Royaume après plusieurs mois de fermeture, en raison de la crise pandémique mondiale liée à la Covid-19. Arrivés à la Cité ocre, des touristes étrangers, des Marocains du monde, ainsi que quelque stars internationales ont été reçus, à cette occasion, par une "Team Maroc" composée du Directeur Général de l’ONMT, Adel El Fakir, ainsi que des responsables de la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) et du Conseil Régional du Tourisme (CRT) de Marrakech-Safi. Pour joindre l'utile à l'agréable, l’ONMT a bien voulu teinter cette opération "Welcome Back" d’une note hautement symbolique, en faisant participer tous les métiers du secteur.

Al Massae

Le Parlement approuve la création d'une agence des eaux et forêts. La voie a été bien pavée pour mettre fin au Haut-Commissariat aux eaux et forêts, après l'adoption par la Chambre des représentants d’un projet de loi portant création d’une Agence qui va le remplacer. Le projet, élaboré par le ministère de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et forêts, prévoit la création de l'Agence nationale des Eaux et forêts, en tant que nouvel établissement public, doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Cette agence sera ainsi chargée de mettre en œuvre des orientations stratégiques de la politique de l’Etat dans les domaines de protection, de la conservation, de la mise en valeur, du développement durable du patrimoine national forestier et de ses ressources. Elle agira également en matière de lutte contre la désertification, de création et d’administration des aires protégées à l’instar des parcs nationaux, de gestion de ressources cynégétiques, de la pêche et de l’aquaculture continentales et de conservation, de la flore et de la faune sauvages et des espèces menacées d’extinction.

Une commission centrale installée pour assurer l'intégrité des prochaines élections. Une Commission centrale de suivi des élections composée du ministre de l’intérieur et du président du ministère public a été installée lors d’une réunion tenue mardi au siège du ministère de l’Intérieur, en présence des secrétaires généraux des partis politiques. Cette commission a vu le jour en application des Hautes Instructions Royales adressées par SM le Roi Mohammed VI au ministre de l'Intérieur et au président du ministère public pour veiller au bon déroulement des prochaines élections et faire face à toutes les pratiques qui pourraient nuire à ces échéances. A cette même occasion, il a été procédé au niveau territorial à la création de commissions provinciales de suivi des élections qui se composent, dans chaque préfecture, province et préfecture d’arrondissements, du wali ou du gouverneur, du procureur général du Roi ou du procureur du Roi, ainsi que de commissions régionales qui ont été chargées d'accompagner les travaux des commissions provinciales au niveau de chaque région du Royaume, indique un communiqué du ministre de l’Intérieur.

Al Yaoum Al Maghribi

Enfants soldats dans les camps de Tindouf: Omar Hilale interpelle la communauté internationale. Au Comité des 24 des Nations-Unies, l'ambassadeur Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a souligné que la communauté internationale s’inquiète du sort des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, "où un blocus inhumain leur est imposé". A cet égard, M. Hilale a dénoncé les pratiques du groupe armé séparatiste le «polisario» qui «a recours impunément à l’enrôlement militaire des enfants des camps de Tindouf et les envoie, de force, dans des centres d’instruction militaire ». «Cette violation du droit international des droits de l’Homme et humanitaire constitue l’une des pires atteintes à la dignité humaine, car elle prive ces enfants, âgés de 12 et 13 ans, et même moins, de leur enfance et de leurs droits élémentaires, notamment à l’éducation et à la vie de famille», s’est-il indigné.

Le Congrès péruvien exhorte le PE de ne pas "interférer" dans la crise bilatérale entre le Maroc et l'Espagne. Le Congrès péruvien a exhorté le Parlement européen (PE) de ne pas "interférer" dans la crise bilatérale entre le Maroc et l'Espagne pour ne pas "exacerber" la tension entre les deux parties qui devraient résoudre la crise dans "un cadre purement bilatéral et par les voies diplomatiques". Dans une motion adoptée mardi, le parlement péruvien souligne que la crise politique bilatérale entre Rabat et Madrid avait éclaté à la mi-avril dernier suite à l'accueil ,"de manière secrète" par l'Espagne , du chef du groupe séparatiste du polisario, recherché par les autorités judiciaires espagnoles. La motion, proposée par la députée Martha Gladys Chavez Cossio, déplore que certains membres du Parlement européen aient exploité la question de l'immigration comme prétexte pour tenter "d'européaniser" une crise bilatérale et "éluder les véritables causes" de la crise entre le Maroc et l'Espagne.

Assahra Al Maghribia

Une partie des politiciens espagnols aborde avec une "mentalité coloniale" les questions vitales du Maroc et d'Amérique latine. Une partie de politiques et de responsables espagnols continue d'aborder avec une "mentalité coloniale" les questions vitales du Maroc et des pays d'Amérique latine, a souligné le Forum des hommes d'affaires Amérique Latine-Maroc. Toutefois, ces pays se refusent à accepter ce traitement de deux poids, deux mesures de l'Espagne, car il ne conduira en fin de comptes qu’à entamer la confiance et le respect réciproques, ont affirmé les membres du Forum lors d'une réunion à distance tenue récemment et consacrée aux derniers développements de la crise politique entre le Maroc et l'Espagne.

Amendements techniques pour développer le cadre juridique des établissements de crédit. Les trois amendements apportés au projet de loi complétant et modifiant la loi relative aux établissements de crédit et organismes assimilés, adopté par la Chambre des représentants, visent à développer et renforcer le système juridique du secteur financier. Ces amendements permettront aussi de déterminer un taux maximum des intérêts conventionnels pour chaque type d’opération de crédit au lieu d’une seule limite maximale appliquée à toutes les opérations, ce qui permet un meilleur ciblage des taux d’intérêt et leur contrôle, d'une manière à protéger davantage les consommateurs et à renforcer l’inclusion financière, a indiqué Mohamed Benchaaboun, ministre de l' Économie et des Finances, devant les députés.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Benmoussa expose le rapport général sur le nouveau modèle de développement devant des ambassadeurs et diplomates accrédités au Maroc. La réunion qu’il a tenue avec ces ambassadeurs et diplomates au siège du ministère des affaires étrangères a été l’occasion propice pour lui de présenter les conclusions de ce rapport, fruit de larges consultations qui ont commencé par un diagnostic multiforme de la réalité marocaine et se sont terminées par la formulation de conclusions dont la mise en œuvre permettrait de réaliser des progrès pour le Maroc de demain. La rencontre, au cours de laquelle les diplomates étrangers ont salué le contenu de ce rapport, a également été l'occasion de réaffirmer la spécificité du modèle marocain et l'engagement du Maroc à contribuer, d'une part, à la la promotion du développement interne à travers la mise en œuvre de ces conclusions et, d’autre part, à conclure des partenariats gagnant-gagnant entre le Maroc et son environnement régional, continental et international .

La capacité des barrages dépasse 7,8 milliards de mètres cubes, soit un taux de remplissage d'environ 49%. Les précipitations enregistrées au Maroc tout au cours de l'automne et de l'hiver ont accru la capacité des grands barrages, dont l’état s’est amélioré par rapport à l'année dernière. Jusqu'au mercredi, le total des eaux de surface stockées dans les principaux barrages du Royaume s'élevait à plus de 7,8 milliards de mètres cubes au lieu des 7,5 milliards enregistrés à la même date l'année dernière, soit une différence d'environ 314 millions de mètres cubes. Selon les dernières statistiques du département de l'eau, les barrages du Royaume, qui ont une capacité totale de 16 milliards de mètres cubes, avaient enregistré un taux de remplissage d'environ 48,6% au lieu de 48,2% enregistré durant la même période de l'année dernière.

Bayane Al Yaoum

Le Maroc en mesure de développer son vaccin anti-Covid-19. Le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine Ibrahimi, a souligné la nécessité de développer un vaccin anti-Covid-19 au niveau des laboratoires nationaux, assurant que, malgré le coût onéreux que cela implique, le Royaume est en mesure de développer un tel médicament. Intervenant mardi à l’occasion de la huitième édition de la Journée internationale de la biotechnologie médicale, Ibrahimi a mis en exergue l’importance du partenariat et de la coopération entre les scientifiques, les chercheurs et les entreprises pharmaceutiques pour concrétiser cette ambition nationale.

Le préscolaire, cheville ouvrière de la réforme du système éducatif. L'enseignement préscolaire demeure la cheville ouvrière de la réforme du système éducatif marocain, ont affirmé, mardi à Rabat, des membres de la Chambre des représentants. Lors d'une séance plénière consacrée à l'examen du rapport du groupe de travail thématique chargé de l'évaluation des politiques publiques de l'enseignement préscolaire, les parlementaires ont insisté sur la nécessité de mettre en place un cadre pédagogique adéquat pour le préscolaire, qui couvre les méthodes d’enseignement, les normes de qualité, la formation des éducateurs, la parité (garçons, filles) et l'égalité territoriale (urbain, rural), afin de rehausser le niveau de cet enseignement dans toutes les régions du Royaume.

Al Ahdath Al Maghribia

Bac 2021: plus de 4.200 cas de fraude lors de la session de juin. Les cas de fraude ont augmenté de 116% au Maroc, lors de la session du baccalauréat de juin 2021, par rapport à 2020. Lors de cette session, 4.235 cas de fraude ont été détectés, dont 133 auteurs ont été présentés aux autorités compétentes pour détention d’appareils électroniques non autorisés dans les centres d’examen, ou pour violence orale à l’encontre des superviseurs. Ces informations ont été dévoilées devant les conseillers parlementaires par le ministre chargé de l’Éducation nationale, Saïd Amzazi, qui a affirmé que malgré cette augmentation, cela ne représente même pas 1% du total des élèves qui passaient les examens.

Le projet de loi n°13.21 relatif à l'usage licite du cannabis vient de franchir toutes les étapes au Parlement. Mardi, ce texte a été adopté en deuxième lecture à la Chambre des représentants, par 61 voix contre 25. Il a été transmis à la Chambre des représentants après des amendements approuvés par la Chambre des conseillers. Le projet prévoit la création d'une agence nationale chargée de la coordination entre tous les départements gouvernementaux, Institutions publiques et partenaires nationaux et internationaux pour le développement d'une filière agricole et industrielle concernée par le cannabis.

Rissalat Al Oumma

Amzazi : 3 milliards de dirhams pour la généralisation et le développement de l'enseignement préscolaire. Le ministre de l'Éducation nationale, Said Amzazi, a indiqué qu’une enveloppe de 3 milliards de dirhams a été allouée au programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire. Il a déclaré que ce programme, lancé le 18 juillet 2018, constitue un "saut qualitatif" et une “véritable avancée” dans la voie de la promotion de la situation de l'enseignement préscolaire, devenu un cycle de l'enseignement primaire, obligatoire pour l'État et les familles, et ouvert à tous les enfants âgées de 4 et 5 ans. Avec la contribution de tous les acteurs dans ce domaine, le ministère a tenu à assurer la mise à disposition de ressources humaines suffisantes répondant aux exigences légales, a-t-il dit, précisant que 46 519 éducateurs ont été mobilisés durant l’année scolaire 2019-2020, contre 36 903 éducateurs au titre de l’année 2017-2018.

Droits de l’Homme: 5ème édition du programme de renforcement des capacités des magistrats. Une centaine de magistrats issus de différents tribunaux du Royaume prennent part à la cinquième édition du programme de renforcement des capacités des magistrats en matière des droits de l’Homme, qui s'est ouverte lundi à Rabat. Organisés à l’initiative de la présidence du ministère public en collaboration avec le conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), les travaux de cette édition, qui se poursuivront jusqu'au 2 juillet prochain, doivent permettre aux participants d’approfondir leurs approches et connaissances sur des thématiques se rapportant aux droits de l'Homme, telles que les conventions internationales, le cadre institutionnel national ou encore les systèmes régionaux de protection des droits de l'Homme.

Al Alam

ONU: l'Arabie saoudite réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie et à l’intégrité territoriale du Maroc. L’Arabie Saoudite a réaffirmé, devant le Comité des 24 des Nations-Unies, son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume. “Le Royaume d’Arabie Saoudite réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Maroc, conformément au droit international, à la Charte de l’ONU et aux résolutions du Conseil de Sécurité et de l’Assemblée générale”, a déclaré le représentant de l’Arabie Saoudite à la réunion du C24, qui tient sa session annuelle à New York du 14 au 25 juin.

Fès: Baisse de 57% du nombre des arrivées touristiques. Le nombre des arrivées touristiques dans les hôtels classés de la ville de Fès a enregistré une baisse de 57pc au cours des quatre premiers mois de l'année 2021, en comparaison avec la même période de l'année dernière. Le taux d'occupation de ces établissements, au nombre de 39 unités touristiques, a atteint au cours de cette période 29%, contre 35pc entre les mois de janvier et avril de l'année 2020, selon un rapport de la délégation régionale du tourisme. Quant au nombre des nuitées touristiques dans les établissements d'hébergement classés de la ville, il a enregistré un recul de 42% à fin avril, en s'établissant à 107.481 nuitées, contre plus de 184.000 durant la même période de 2020.