Afrique du Sud : attaques contre des boutiques détenues par des ressortissants étrangers

Rédigé le 18/06/2021
Xinhua


Johannesburg - Des habitants locaux du faubourg de Soweto dans l'ouest de Johannesburg, la capitale de l'Afrique du Sud, ont perpétré des agressions contre des boutiques détenues par des ressortissants étrangers ces dernières semaines, a déclaré jeudi le porte-parole de la diaspora ADF, Sheik Amir.

L'ADF, une organisation regroupant les communautés originaires de plus de 35 pays résidant en Afrique du Sud, a rapporté que les boutiques détenues par des étrangers avaient été menacées ces trois dernières semaines. "Au total 35 boutiques ont été pillées au cours des trois derniers jours et 350 autres ont volontairement déplacé leurs articles en stock vers des entrepôts et autres lieux sécurisés. Ces trois dernières semaines nous avons été harcelés, intimidés et nos entreprises ont été perturbées à Soweto", a déclaré M. Amir.

Les boutiques pillées appartenaient à des ressortissants somaliens, éthiopiens et bangladais. Un groupe se faisant appeler Dudula est à l'origine de ces raids planifiés contre des ressortissants étrangers, les accusant de vendre de la drogue, de commettre des crimes ou encore de voler les opportunités destinées aux habitants locaux. Ils démentent le caractère xénophobe de ces attaques, faisant valoir que les habitants font seulement ce qui devrait être le travail de la police. Le porte-parole de la police de Gauteng, Kay Makhubela, a déclaré à Xinhua avoir arrêté l'un des responsables communautaires pour avoir incité les gens à des actes criminels.