Elections générales en Ethiopie, nouveau challenge du pays est-africain de plus de 110 millions d'habitants

Rédigé le 19/06/2021
MAP


Addis-Abeba – Les élections générales prévues lundi en Ethiopie seront les premières échéances à se tenir sous le mandat du gouvernement du réformateur Abiy Ahmed qui vont déboucher sur la composition d’un nouveau Parlement qui va désigner le nouveau Premier ministre.

Le pays est-africain de plus de 110 millions d’habitants est une démocratie parlementaire. Le Parlement fédéral est composé de la Chambre des Représentants du peuple (Chambre basse) et la Chambre de la Fédération (Sénat).

Les membres de la Chambre basse sont élus pour un mandat de cinq ans au suffrage uninominal à un tour. Composée de 550 membres, la Chambre des Représentants du Peuple a le pouvoir de légiférer, contrôler le gouvernement et éventuellement de le destituer.

Quant à la Chambre de la Fédération, elle est composée de 112 membres élus par les Conseils d'Etat régionaux.

Situé sur la Corne de l'Afrique, l’Ethiopie, pays enclavé et aride, s’étend sur 1 104 300 km2 avec une population de plus de 110 millions d’habitant qui parlaient les langues amharique, oromo, tigrinya, somali, gurage, sidamo, hadiyya, arabe en plus de l’anglais.

Côté religion, on note la présence des Orthodoxes qui arrivent en tête suivis notamment des Musulmans, des Protestants et Catholiques.

Volet économie, l’Ethiopie principal exportateur du café, des oléagineux, des légumineuses, du khat, des fleurs, de viande, des fruits et légumes et du cuir, enregistre des taux de croissance parmi les importants en Afrique. En 2020, le taux de croissance a atteint 6,1 pc après les 8,4 pc de 2019, en raison notamment de la pandémie du coronavirus.

Selon les perspectives économiques de la Banque africaine de développement, en 2021, la croissance du PIB réel devrait descendre jusqu’à 2 pc puis remonter jusqu’à 8 pc environ en 2022, entraînée par une reprise dans l’industrie et les services.