Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 21/06/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 21 juin :

Côte d'Ivoire-logement

Des représentants des pays de la sous-région ouest-africaine, notamment le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso, invités à la 3ème édition du Forum international du logement social, économique et de standing (FILOSES) 2021 proposent une approche communautaire de la problématique du logement à travers un partage d’expériences, d’expertises et de ressources techniques et financières, pour réduire le déficit des logements sociaux surtout dans les pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA).

A la clôture du forum, vendredi 17 juin 2021, le ministre en charge du logement du Sénégal, Adboulaye Saydou Sow, a invité tous les promoteurs ouest-africains à travailler ensemble. Il a assuré la collaboration du Sénégal notamment pour tous les événements liés à l’immobilier. Pour le président du comité scientifique du forum, Sangaré Siriki, les promoteurs immobiliers des différents pays peuvent s’attaquer au marché communautaire et conjuguer leurs efforts pour s’inspirer d’autres pays qui ont réussi leur politique de promotion de logements sociaux.

Kenya-électricité

Les Kényans devraient payer plus pour l'électricité alors que le pays s'appuie de plus en plus sur des producteurs d'énergie thermique coûteux à la suite des faibles pluies de la saison de mars à mai.

Les faibles précipitations ont entraîné une baisse de la quantité d'hydroélectricité produite, dont le prix est bien inférieur à celui des centrales thermiques, soulignent plusieurs associations de consommateurs.

Ethiopie-Djibouti-Transport

Quelque 3,45 millions de tonnes de marchandises ont été transportées via la ligne ferroviaire reliant l'Ethiopie à Djibouti ces trois dernières années, a affirmé le directeur général de «l'Ethio-Djibouti Railway Share Company», Tilahun Serka.

Cette ligne électrifiée, longue de 752,7 km, a permis le transport de 800.000 tonnes de marchandises au cours de sa première année d'exploitation, avant d'augmenter sa capacité à 1,2 million et à 1,45 million de tonnes les deux années suivantes, a précisé Tilahun Serka cité par les médias locaux.

Rwanda-Infrastructures

Le gouvernement rwandais et la Banque mondiale injecteront 160 millions de dollars pour la mise en œuvre de la deuxième phase du Projet de développement urbain du Rwanda (RUDP II) visant à améliorer les infrastructures routières et à promouvoir une urbanisation inclusive.

Selon le ministre rwandais des Infrastructures, Claver Gatete, la deuxième phase de ce projet phare, dont la mise en œuvre s'étale sur une période de cinq ans, s’assigne pour objectif d’accélérer le développement des zones urbaines de six villes, dans la capitale Kigali.

Afrique du Sud-Energie

Le gouvernement sud-africain envisage de donner son feu vert aux producteurs indépendants d'énergie pour approvisionner le pays en électricité, afin de réduire le fardeau de la compagnie nationale "Eskom" qui a soumis le pays à des pannes répétitives d'électricité pendant plus d'une décennie, a indiqué le Président Cyril Ramaphosa.

"La loi sur la régulation de l'électricité sera modifiée pour permettre aux producteurs privés de développer jusqu'à 100 MW de puissance sans avoir besoin d'une licence de l'Autorité sud-africaine de régulation de l'électricité (Nersa), a déclaré Ramaphosa dans une conférence de presse.

Mettant l'accent sur la nécessité d'atteindre la sécurité énergétique et de réduire l'impact des délestages sur les entreprises et les ménages à travers le pays, le chef de l'exécutif a souligné que la capacité du gouvernement à faire face à la crise énergétique "de manière rapide et globale" déterminera le rythme de la reprise économique du pays.

Depuis 2005, le pays le plus industrialisé d'Afrique peine à alimenter son réseau électrique avec suffisamment d'électricité pour la consommation des ménages et des entreprises. Pour cause, des centrales électriques vieillissantes suite à un manque d'entretien et d'investissements dans ses infrastructures.