Bulletin quotidien de l'écologie en Afrique

Rédigé le 24/06/2021
MAP


Dakar - Voici le bulletin de l'écologie en Afrique pour la journée du jeudi 24 juin :

Sénégal :

-- Le Conseil fédéral suisse a approuvé, mercredi, deux accords bilatéraux sur la protection du climat avec le Sénégal et le Vanuatu, rapporte l'agence de presse sénégalaise (APS).

Ces accords approuvés lors d’une séance du Conseil fédéral ’’créent les conditions-cadres permettant à la Suisse de compenser une partie de ses émissions de CO2 via des projets de protection du climat menés dans ces deux pays’’, selon un communiqué cité par l’agence.

Grâce à ces accords, ’’des installations de méthanisation seront construites dans des exploitations agricoles au Sénégal’’. Elles permettront ainsi de ’’réduire l’utilisation de bois et de charbon comme combustibles dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, où les changements climatiques provoquent des pertes agricoles’’, souligne la même source.

-- L’initiative "Mon restaurant zéro déchet", lancée fin mai dernier en vue de valoriser les restaurants qui s’engagent dans la lutte contre la pollution plastique des océans, a labellisé à ce jour 15 établissements entre Dakar et la Petite-Côte sénégalaise, a-t-on indiqué auprès des promoteurs.

Depuis le lancement de cette initiative, "l’Association Zéro Déchet Sénégal est fière de vous annoncer la labellisation effective de 15 restaurants à Dakar et sur la Petite-Côte", rapporte un communiqué signé de la présidente de l’initiative, Aïcha Conté.

Côte d'Ivoire :

Des inondations étaient observées dimanche dernier dans plusieurs quartiers d'Abidjan, la capitale économique ivoirienne, à la suite de fortes pluies.

Le pays, cette année, a connu une longue saison sèche. La saison pluvieuse qui s'annonce, pourrait encore entraîner des dégâts, car des populations demeurent encore dans des zones à risques, notamment dans les talwegs, les bassins d’orage et les flancs de collines, selon des médias locaux. Des inondations et des glissements de terrains ont fait 18 morts en juin 2018 à Abidjan, ce qui a amené le gouvernement à engager la destruction des constructions réalisées sur les bassins d’orage de drainage.

Afrique de l’Est :

Le lac Victoria, le plus grand affluent du Nil et le plus grand lac tropical du monde, a vu son écosystème se dégrader fortement au cours des dernières décennies à cause de l'introduction de la perche du Nil, un poisson envahissant, a averti une nouvelle étude publiée mercredi par le média écologique « Notre-planète ».

L'explosion de la population de cette espèce envahissante a progressivement anéanti les espèces de poissons indigènes vivant dans le lac (qui comptait plus de 200 espèces de poissons) tout en accroissant la dépendance des pêcheurs, provoquant un désastre écologique majeur, relève cette étude intitulée « Lac Victoria : un écosystème ravagé par la Perche du Nil et les pollutions ».

D'une superficie de 68 800 km², le lac Victoria est considéré comme l'une des plus importantes ressources en eau et en pêche d'Afrique de l'Est, faisant vivre plus de 47 millions de personnes en Ouganda, en Tanzanie et au Kenya.

Angola:

- Les pays africains de langue portugaise (PALOP) doivent adopter des positions stratégiques consensuelles sur les questions liées au climat, a affirmé le Président angolais, João Lourenço.

S'exprimant à l'ouverture de la Conférence des chefs d'État et de Gouvernement du Forum PALOP, Lourenço a indiqué que les pays du Forum «subissent une forte incidence des graves effets causés par le changement climatique».

Relevant que ces pays vont développer un projet sur l'histoire de la lutte de libération, auquel l'Angola contribuera avec un million d'euros, il a lancé un appel à ses homologues afin que leurs pays respectifs se concertent régulièrement pour sauvegarder leurs intérêts dans les grands forums internationaux et organisations auxquels ils participent.

Le président angolais a également appelé à la solidarité des partenaires internationaux pour aider le continent africain à se remettre des dégâts de la crise sanitaire mondiale, soulignant qu'il est "urgent" de remédier aux difficultés d'accès aux vaccins dans ces pays.