Revue de presse quotidienne

Rédigé le 25/06/2021
MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi:

L’Opinion:

Maroc-Espagne: contentieux par avocats interposés. Pour la filière de l'avocat comme pour d’autres filières fruitières, le Maroc et l’Espagne se retrouvent en situation de compétition pour acquérir des parts de marché au niveau régional. Dans ce contexte, les producteurs espagnols tentent de trouver des parades pour protéger leurs intérêts économiques. Dans ce sens, l'Association des agriculteurs de Valence (AVA-ASAJA) "s’insurge" contre "la présence de produits phytosanitaires non autorisés dans un lot d’avocats marocains destinés au Pays-Bas". Réagissant, la Confédération marocaine de l'agriculture et du développement rural (COMADER) décrit des démarches hostiles et sans fondements qui "reflètent une crainte réelle d'une certaine partie des agriculteurs espagnols concernant le développement rapide de la filière au Maroc”. Elle a affirmé que "l'utilisation du chlorpyrifos est strictement interdite et contrôlée au Maroc depuis octobre 2020, faisant suite à sa récente interdiction par l'Union Européenne".

La prévention routière, objet d'une convention entre la NARSA et l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé. L’Agence Nationale de la Sécurité Routière (NARSA) et l'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé ont procédé, mercredi à Casablanca, à la signature d'une convention cadre dans le domaine de la sécurité et de la prévention routières. Cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme de travail de l'Agence pour la période 2020-2022, notamment le volet lié à l'encouragement de la recherche scientifique et au développement de l'expertise. Elle permettra notamment de renforcer le partenariat entre les deux parties dans le domaine de la formation de ressources humaines spécialisées dans le domaine de la sécurité routière, développer la recherche scientifique et échanger les expériences et les expertises

L’Economiste:

Fès-Meknès: les exportations de l’artisanat en recul. LA crise du Covid-19 a eu un lourd impact sur l'artisanat dans la région de Fès-Meknès, selon la Direction régionale de l'artisanat (DRA) dans son dernier rapport. Présenté lors de la session du conseil préfectoral, celui-ci conclut que la valeur des exportations des produits de l'artisanat a atteint près de 58 millions de DH en 2020, soit un repli de 12,4% par rapport à l'année précédente. «Cette baisse est due aux répercussions de la crise sanitaire sur le secteur, qui a exporté en 2019 des produits d'une valeur de plus de 66,19 millions DH, en hausse, alors, de 138% par rapport à l'année 2018», précise-t-on.

Reporting extra-financier: les entreprises se mettent dans le rang. Depuis 2019, les sociétés faisant appel public à l'épargne sont tenues de publier un rapport ESG. La COP22 organisée à Marrakech a accéléré un certain nombre de chantiers liés au développement durable dans le secteur financier. L'obligation de l'établissement d'un rapport extra-financier en est une illustration. Pour la deuxième année de publication, la première étant intervenue en pleine crise du Covid, plus de 96% des émetteurs se sont conformés aux exigences, révèle Nasser Seddiqi. directeur des opérations financières et des marchés à l'Autorité marocaine des marchés des capitaux. Si les entreprises se sont appropriées l'exercice du rapport extra-financier, les gisements de progrès sont immenses. Sachant que la pression va s'accentuer au fil des années. Elle n'émane pas seulement des Etats ou encore des régulateurs mais provient également du monde extérieur.

Libération:

Le Maroc ne devrait pas, en toute logique, être concerné par la taxe carbone. Le Maroc risque de perdre 80 milliards de DH sur ses exportations de voitures vers le marché européen à l'horizon 2023, a indiqué dernièrement le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique devant la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants. Et pour cause : la taxe carbone que l’UE compte instaurer sur les produits fabriqués via des énergies fossiles. Pourquoi le ministre s’alarme-t-il alors que la prochaine taxe vise en priorité les produits importés « de pays moins regardants sur leurs émissions de gaz à effet de serre » ? Ce qui n’est pas le cas du Maroc qui vient d’être classé au quatrième rang mondial en termes de performance climatique, derrière la Suède, la Grande-Bretagne et le Danemark, selon le rapport de l’Indice de performance climatique de 2021. Le Maroc a reçu également une note élevée pour sa politique climatique internationale. En effet, le fort engagement du Maroc dans le cadre de l'Accord de Paris et sa participation active aux alliances climatiques mondiales lui confèrent un rôle de leadership en matière d'énergie et de durabilité sur le continent africain.

Réunion d'urgence samedi du Parlement arabe pour répondre à la résolution du Parlement européen sur le Maroc. Le Parlement arabe tiendra, samedi prochain au Caire, une réunion d'urgence qui sera consacrée à l'examen de la dernière résolution du Parlement européen concernant le Maroc, et qui comprend des accusations sans fondement concernant la politique du Royaume dans le domaine de l'immigration. Le président du Parlement arabe, Adel Al-Asoumi, a souligné, mardi dans une déclaration à la presse, en marge des réunions préparatoires de la sixième session plénière du Parlement arabe qui se tiendra samedi prochain au siège du Secrétariat général de la Ligue arabe, que cette réunion d'urgence se tient «en signe de solidarité et de soutien au Royaume du Maroc, face à cette crise dans laquelle le Parlement européen s'est mêlé sans justification aucune".

Al Bayane:

L'Association marocaine des droits des victimes rencontre des membres du corps diplomatique accrédité dans le Royaume. L'Association marocaine des droits des victimes (AMDV) a rencontré, mercredi à Rabat, des membres du corps diplomatique accrédité dans le Royaume. Cette rencontre a été l'occasion pour les diplomates de s'informer sur l’action menée par l’Association en matière de défense des victimes des agressions sexuelles, en leur fournissant l’accompagnement judiciaire et le soutien psychologique et moral. Lors de cette rencontre, organisée par la Fondation diplomatique à Rabat, l’Association, la première du genre au Maroc, a donné un aperçu sur les motifs derrière sa création, ainsi que sur les actions menées par ses membres pour défendre les victimes d’agressions sexuelles des deux sexes et de différentes tranches d’âge.

Développement territorial: Nécessité de promouvoir une gouvernance "inclusive". La promotion d'une gouvernance "inclusive" et "multidimensionnelle" orientée vers l'objectif de promouvoir durablement l'équité spatiale constitue l'un des leviers pour consolider les bases d'un développement territorial "équilibré" et "résilient", selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration. "La coordination entre les niveaux central et local doit être renforcée et axée sur une solidarité régionale et nationale fondée sur la proximité, le réseautage et la flexibilité au niveau de la prise de décision", précise la DEPF dans un récent policy Brief publiée sous le titre: "Les territoires face à la pandémie du Covid-19: Impact sur l'économie des régions".

Le Matin:

Pacte national pour le développement: la commission spéciale et les syndicats se concertent. Le Président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, et les représentants des centrales syndicales ont tenu une réunion de concertation en vue de mettre sur pied une plateforme commune dédiée au Pacte national pour le développement, l’un des deux mécanismes pour la mise en œuvre du Nouveau Modèle de Développement. Le secrétaire général de l’UGTM, Enâam Mayara, s’est dit pour “une vision unifiée au sujet du Pacte national pour le développement, dans l’optique d’instaurer un nouveau contrat social encadrant les prochaines phases aussi bien au niveau des droits de la classe ouvrière marocaine qu’en termes de développement social et économique du pays”. Un nouveau master en calcul intensif signé Al Akhawayn et l’UM6P. Les Universités Al Akhawayn (AUI) et Mohammed VI Polytechnique (UM6P) mutualisent leurs efforts pour soutenir la R&D. Les deux institutions lancent un master en calcul intensif dédié à l’Intelligence artificielle (IA) pour la rentrée universitaire 2021-2022. Le nouveau master «ambitionne de former de futurs spécialistes en mesure de concevoir, d’élaborer et de livrer des modèles IA sophistiqués à partir des Big Data pour les besoins croissants de plusieurs industries nationales», indique l’AUI dans un communiqué. Il a pour objectif de contribuer au développement du secteur médical et financier et vient enrichir le catalogue des nouvelles formations de la rentrée 2021-2022 sur le Big Data, la transformation digitale et la Fintech.

Maroc Le Jour:

Maroc-Sénégal: Un protocole d'accord en matière de protection des données personnelles. La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et la Commission de la protection des données personnelles (CDP) du Sénégal ont signé, mercredi à Rabat, un protocole d'accord visant à promouvoir la coopération bilatérale en la matière. Le protocole d’accord a été signé par le président de la CNDP, Omar Seghrouchni, et le directeur des affaires juridiques du contentieux et de la conformité de la CDP, Mohamed Diop, représentant la présidente de cette institution, Awa Ndiaye, qui a suivi cette cérémonie par visioconférence.

Le Maroc réalise des avancées "notables" en matière de santé reproductive. Le Maroc a réalisé des avancées "notables" en matière de santé reproductive grâce à l'action commune et synergique de plusieurs intervenants, a souligné le directeur de la santé de la population au ministère de la Santé, Abdelhakim Yahyane. La santé sexuelle et reproductive continue à retenir l'attention croissante de tous les intervenants et susciter leur mobilisation en ciblant la convergence de leurs actions pour accomplir des progrès importants en harmonie avec les cibles de l'agenda mondial de développement, a affirmé Yahyane, lors de la cérémonie de lancement du consortium pour les droits à la santé sexuelle et reproductive.

Al Massae:

Banques: Le besoin de liquidité se creuse à 72,6 MMDH en mai. Le besoin de liquidité des banques s'est creusé pour se situer en moyenne à 72,6 milliards de dirhams (MMDH) au cours du mois de mai dernier, après 63,3 MMDH en avril et 61,2 MMDH en mars 2021, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration. Cette évolution est en relation, particulièrement, avec la hausse de la circulation fiduciaire à l'occasion de la fête de l'Aïd Al-Fitr, explique la DEPF dans sa récente note de conjoncture, ajoutant que dans ce contexte, la Banque Centrale a augmenté le volume de ses injections de liquidité qui s'est établi en moyenne à 77,6 MMDH après 73,7 MMDH le mois précédent.

Bayane Al Yaoum:

Les aéroports du Maroc accueillent 195.547 passagers à travers 1.857 vols du 15 au 21 juin. Les aéroports du Royaume ont accueilli, durant la semaine allant du 15 au 21 juin courant, 195.547 passagers à travers 1.857 vols aériens (arrivées et départs internationaux), selon l'Office national des Aéroports (ONDA). L'aéroport Casablanca-Mohammed V, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli plus de 43% de ce volume global, via 762 vols transportant environ 84.100 passagers, suivi par celui de Marrakech-Menara avec 296 vols et 29.400 passagers et Tanger Ibn Battouta avec plus de 19.100 passagers et 190 vols, indique l'ONDA dans un communiqué. Ce trafic représente 43% du trafic passagers et 57% des vols accueillis durant la même période de l'année 2019, précise la même source, ajoutant que le trafic de survol a atteint pendant la même semaine, 2.100 mouvements d'avions.

Al Yaoum Al Maghribi:

Inauguration à Rabat du Bureau Programme de l'ONU pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique. Le siège du Bureau Programme des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique (ONUCT), le premier du genre sur le continent africain, a été inauguré, jeudi à Rabat. La cérémonie d'inauguration a été présidée par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita, avec la participation, par visioconférence et en présentiel, de hauts responsables de l'ONU et de représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc. Le nouveau Bureau Programme œuvrera à élaborer et à mettre en œuvre des programmes accrédités visant principalement le renforcement de capacités et le développement de compétences dans le domaine de la lutte antiterroriste, notamment en matière de sécurité, d’enquêtes et de poursuites, de gestion des prisons et des frontières, de désengagement, de réhabilitation et de réinsertion.

Les compétences médicales des Marocains du monde expriment leur totale adhésion au nouveau modèle de développement. L'ONG «C3M» basée à Bruxelles, qui regroupe plus de 500 compétences médicales des Marocains du monde, a exprimé sa totale adhésion au Nouveau Modèle de Développement présenté récemment à SM le Roi Mohammed VI. «Le Maroc, sous l’impulsion de son Souverain qui veille au développement de projets structurants et à leur déploiement effectif, a réalisé des avancées majeures dans tous les secteurs, en portant une attention particulière au facteur humain», souligne le président de C3M, Dr Samir Kaddar dans un communiqué. Il a affirmé que la généralisation de la couverture médicale à l’ensemble de la population du Royaume "témoigne de la volonté des plus Hautes Instances du pays d’insuffler une réelle dynamique à l’émancipation et l’inclusion de toutes les couches sociales, et ainsi les porter dans leur ensemble à convoiter de nouveaux besoins".

Assahra Al Maghribia:

Calvaire des populations de Tindouf et violences contre les migrants: l'Algérie devant ses responsabilités. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, Omar Zniber, a rappelé mercredi, à l’occasion de débats tenus dans le cadre de la 47ème session du Conseil des droits de l’homme, la responsabilité directe de l'Algérie dans la persistance du calvaire qu'endurent les populations des camps de Tindouf, privées de leurs droits les plus élémentaires, et dont se servent les autorités de ce pays comme un fonds de commerce. L'ambassadeur a, de même, attiré l'attention sur les violences graves et les pratiques inhumaines et dégradantes perpétrées par les autorités algériennes à l'encontre des migrants notamment subsahariens, comme en attestent les rapports de plusieurs organisations internationales.

Maroc/SFI : Signature d'un protocole d'entente pour stimuler la reprise économique. Un protocole d'entente a été signé, mercredi à Rabat, entre le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration et la Société financière internationale (SFI) pour consolider leur partenariat et stimuler la reprise économique. Cet accord vient réaffirmer le soutien de la SFI au Nouveau Modèle de Développement (NMD) et à son ambitieux programme de réformes visant à stimuler la reprise économique post-pandémie.

Rissalat Al Oumma:

Le Maroc, un État souverain doté d'une autorité judiciaire dont l’autonomie est constitutionnellement garantie. Le Royaume du Maroc est un État souverain doté d’une autorité judiciaire dont l’autonomie est constitutionnellement garantie, a affirmé, mercredi, le Délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), M. Mohamed Saleh Tamek, qui prend la parole en tant que patriote marocain. La réaction de M. Tamek intervient en réponse aux propos du secrétaire général de "Reporters sans frontières" (RSF), Christophe Deloire, à l’égard du système judiciaire marocain, tenus publiquement en marge de l’audience judiciaire tenue le 22 juin à la Cour d’appel de Casablanca dans le cadre de l’affaire de droit commun dans laquelle le détenu Soleimane Raissouni est poursuivi pour viol et séquestration.

Casablanca: Interpellation d'un ressortissant étranger soupçonné de vol avec violence dans une agence de transfert d'argent. Les éléments de la police du district de sûreté d'Al-Fida Mers-Sultan à Casablanca ont interpellé, mercredi, un Subsaharien âgé de 30 ans, pour son implication présumée dans une tentative de vol avec violence à l'intérieur d'une agence de transfert d'argent. Selon les données préliminaires de l'enquête, deux ressortissants d'un pays subsaharien ont tenté de commettre un vol sous la menace de l'arme blanche à l'intérieur d'une agence de transfert d'argent, sise au centre-ville, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir qu'un employé de l'agence a été légèrement blessé.

Al Ahdath Al Maghribia:

Vers la documentation des éléments du patrimoine immatériel national. Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a lancé une série d'études anthropologiques visant à documenter une quarantaine d'éléments du patrimoine culturel immatériel national. Il s'agit d'un premier groupe d'éléments qui pourra être complété au fur et à mesure, relève le ministère de tutelle dans une infographie intitulée "Le patrimoine culturel immatériel, comment ça marche ?". Ainsi, au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, les éléments concernés sont le savoir-faire lié à la poterie féminine du Rif, la musique Jahjouka et le savoir-faire lié à la Jellaba de Ouezzane.

Al Alam:

Une ligne maritime entre le Maroc et le Portugal avant la fin du mois. La mairie de Portimão a annoncé l'ouverture d'une ligne maritime reliant le Portugal et le Maroc, qui démarrera à partir de juillet prochain, en se félicitant vivement de la décision d'ouvrir cette ligne maritime Portimão-Tanger, qui assurera deux voyages quotidiens, avec une moyenne de 4 000 passagers pour 7 heures par trajet. Le prix du billet aller-retour a été fixé à 4.500 dirhams pour des familles de quatre personnes à bord de leur voiture. Le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau avait indiqué que des discussions étaient en cours entre les autorités marocaines et portugaises, pour l’éventuelle mise en place d’une liaison maritime reliant le port de Portimao au port de Tanger Med.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

ONEE/BEI: Un nouvel accord de financement de 37,5 millions d'euros. Un nouvel accord de financement de 37,5 millions d’euros a été signé, mercredi, entre l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) . L’accord, paraphé par le Directeur Général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi, et la Représentante Résidente de la BEI au Maroc, Anna Barone, porte sur le financement de projets d’alimentation en eau potable, indique l’Office dans un communiqué. Ce concours financier contribuera à la mise à niveau, la réhabilitation et l’optimisation des infrastructures de production et de distribution d’eau potable de plusieurs localités à travers le Royaume, précise la même source.

Bayane Al Yaoum:

Les aéroports du Maroc accueillent 195.547 passagers à travers 1.857 vols du 15 au 21 juin. Les aéroports du Royaume ont accueilli, durant la semaine allant du 15 au 21 juin courant, 195.547 passagers à travers 1.857 vols aériens (arrivées et départs internationaux), selon l'Office national des Aéroports (ONDA). L'aéroport Casablanca-Mohammed V, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli plus de 43% de ce volume global, via 762 vols transportant environ 84.100 passagers, suivi par celui de Marrakech-Menara avec 296 vols et 29.400 passagers et Tanger Ibn Battouta avec plus de 19.100 passagers et 190 vols, indique l'ONDA dans un communiqué. Ce trafic représente 43% du trafic passagers et 57% des vols accueillis durant la même période de l'année 2019, précise la même source, ajoutant que le trafic de survol a atteint pendant la même semaine, 2.100 mouvements d'avions.